--> Eglise de Courgenay - Cath-Ajoie

Eglise de Courgenay

Construction et dédicace

Construction: 1854-56
Dédiée à: Notre-Dame de l'Assomption

Historique

L’église de Courgenay a été construite en 1854-56, à l'emplacement de l'église précédente dont la tour était d'époque romane. Formes néo-romanes, à l'extérieur en partie également néo-gothiques, conçues par Jean-Frédéric Fallot, de Montbéliard. Rénovation extérieure en 1980, intérieur en 1964-65 puis 2012. Eglise-halle à trois nefs de six travées. Clocher-porche incorporé, surmonté d'un garde-corps ajouré et d'une flèche cantonnée de clochetons. Abside à trois pans à l'intérieur, arrondie à l'extérieur. Voûtes d'arêtes; colonnes élancées et pilastres à chapiteaux composites. Mobilier d'origine partiellement conservé, dû au facteur d'autels et stucateur Jodok-Friedrich Wilhelm. Tabernacle de 1936. Deux crucifix des XVIIe et XVIIIe siècles. Chemin de croix daté de 1782. Grand tableau de l'Assomption, par Adrien Kohler, vers 1850. Vitraux du choeur et à l'avant des collatéraux, par Jean-François Comment, 1965-67. Ceux de la nef, de 1910-20, sont dus à Georges Jourdin. Fonts baptismaux éclectiques datés de 1856. Escalier monumental et beau portail du parvis de style néo-classique. Au sud de l'église, sacristie et chapelle en béton apparent de 1964-65, sur les plans de Jeanne Bueche.

Informations tirées en majeure partie de cet ouvrage : Berthold, Marcel, Arts et monuments. République et Canton du Jura, Ed. Bugra Suisse 1989

Affectation actuelle

Eglise paroissiale. Messes régulières.

Adresse (voir plan ci-dessous)

Place Pierre-Péquignat, 2950 Courgenay, GPS 47.403100, 7.126497

Prochaines célébrations et Plan

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.