Respiration 6

.

Enregistrement à écouter (durée: 15:06)

Du prophète Isaïe

C’est toi, Seigneur, notre père ;
« Notre-rédempteur-depuis-toujours », tel est ton nom.
Pourquoi, Seigneur, nous laisses-tu errer
hors de tes chemins ?
Pourquoi laisser nos cœurs s’endurcir
et ne plus te craindre ?

Reviens, à cause de tes serviteurs,
des tribus de ton héritage.
Ah ! Si tu déchirais les cieux, si tu descendais,
les montagnes seraient ébranlées devant ta face.
Voici que tu es descendu :
les montagnes furent ébranlées devant ta face.

Jamais on n’a entendu,
jamais on n’a ouï dire,
nul œil n’a jamais vu un autre dieu que toi
agir ainsi pour celui qui l’attend.

Tu viens rencontrer
celui qui pratique avec joie la justice,
qui se souvient de toi
en suivant tes chemins.
Tu étais irrité, mais nous avons encore péché,
et nous nous sommes égarés.

Tous, nous étions comme des gens impurs,
et tous nos actes justes n’étaient que linges souillés.
Tous, nous étions desséchés comme des feuilles,
et nos fautes, comme le vent, nous emportaient.
Personne n’invoque plus ton nom,
nul ne se réveille pour prendre appui sur toi.
Car tu nous as caché ton visage,
tu nous as livrés au pouvoir de nos fautes.

Mais maintenant, Seigneur, c’est toi notre père.
Nous sommes l’argile, c’est toi qui nous façonnes :
nous sommes tous l’ouvrage de ta main.

Is 63, 16b-17.19b ; 64, 2b-7

Pistes de réflexion (de l'audio)

Notre corps erre, notre cœur s’endurcit,
notre esprit s’assoupit ou s’enorgueillit…  
notre âme s’essouffle…
Nous t’appelons, Seigneur…
Ah ! Si tu déchirais les cieux,
si tu descendais…

Nous abandonnerais-tu ?
Pourrais-tu nous laisser tomber ?

C’est toi qui nous a créé-e-s,
qui nous as voulu-e-s, chacun, chacune, personnellement…
espéré-e-s depuis toute éternité…

Reviens, Seigneur…
Reviens pour nous sauver…

Qui n’a jamais prononcer ces mots ou, du moins, été habité-e par ces pensées…
Ah si tu descendais
tout serait rénové…
Mais tu es descendu et tout est rénové !

C’est cette confiance en ton infinie fidélité qui nous fait crier vers Toi…. Nous « savons »,  d’expérience, que tu es notre rédempteur depuis toujours… c’est d’ailleurs ton nom !
Si nous allons souvent de nuit pour découvrir la source… la soif nous éclaire…

Le temps d’Avent nous est donné pour t’appeler, t’implorer… en pleine confiance, espérance et joie… car nous sommes sûr-e-s de ta parole….
Tu nous as créé-e-s, poursuit en nous ton œuvre…

Tu nous as façonné-e-s à ton image, affine toujours davantage nos traits…
Tu es le potier, nous l’argile que tu modèles… il ne tient qu’à Toi que nous devenions un chef-d’œuvre !
… mais peut-être aussi un peu à nous que nous nous laissions faire !

Viens, Seigneur, notre corps veut se rassasier de Toi, notre cœur s’enivrer de ton Amour, notre esprit se délecter en Toi et notre âme t’abriter tendrement.

Vers le mode d'emploi

Respiration chez soi: Mode d'emploi

Vers la page d'accueil

Vers la page d'accueil

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.