Respiration 3

.

Enregistrement à écouter (durée: 15:41)

De l'Evangile selon St-Jean

Le premier jour de la semaine, Marie Madeleine se rend au tombeau de grand matin ; c’était encore les ténèbres. Elle s’aperçoit que la pierre a été enlevée du tombeau.
Marie Madeleine se tenait près du tombeau, au-dehors, tout en pleurs. Et en pleurant, elle se pencha vers le tombeau. Elle aperçoit deux anges vêtus de blanc, assis l’un à la tête et l’autre aux pieds, à l’endroit où avait reposé le corps de Jésus.
Ils lui demandent : « Femme, pourquoi pleures-tu ? »
Elle leur répond : « On a enlevé mon Seigneur, et je ne sais pas où on l’a déposé. »
Ayant dit cela, elle se retourna ; elle aperçoit Jésus qui se tenait là, mais elle ne savait pas que c’était Jésus.
Jésus lui dit : « Femme, pourquoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ? »
Le prenant pour le jardinier, elle lui répond : « Si c’est toi qui l’as emporté, dis-moi où tu l’as déposé, et moi, j’irai le prendre. »
Jésus lui dit alors : « Marie ! » S’étant retournée, elle lui dit en hébreu : « Rabbouni ! », c’est-à-dire : Maître.
Jésus reprend : « Ne me retiens pas, car je ne suis pas encore monté vers le Père. Va trouver mes frères pour leur dire que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu. »  
Marie Madeleine s’en va donc annoncer aux disciples : « J’ai vu le Seigneur ! », et elle raconta ce qu’il lui avait dit.

Jn 20, 1. 11-18

Donnez-nous votre avis !

Vos remarques, propositions, encouragements nous sont précieux pour améliorer cette proposition. Vous pouvez nous les transmettre à l'adresse: adultes@cath-ajoie.ch.

A bientôt pour une nouvelle respiration !

Marie-Josèphe Lachat et Christophe Wermeille

Pistes de réflexion (de l'audio)

Il l’a appelé par son nom et voici que ses yeux s’ouvrent…
Il a prononcé : «  Marie »… et elle le reconnaît !
Que sa voix a dû être douce, tendre, amoureuse, pleine du désir de consoler, de faire naître, de relever…. de ressusciter !
L’avons-nous déjà entendu prononcer notre prénom ?

A notre baptême, c’est en son Nom que nous avons été nommé-e, prénommé-e….
Quelqu’un a prononcé notre prénom en ajoutant : «… , au nom du Père, et du Fils et du Saint-Esprit, je te baptise ».

Au cours de notre vie, peut-être l’avons-nous entendu nous appeler…  par les oreilles du cœur, par le douceur de l’esprit, par l’émotion du corps…
Essayons d’entendre le Christ ressuscité, prononcer notre prénom…. tendrement, amoureusement…
…l’entendez-vous ?

Laissons-nous faire par la force de l’Amour, il nous ressuscite !
Il nous appelle par notre prénom et … tout devient possible !

Vers le mode d'emploi

Respiration chez soi: Mode d'emploi

Vers la page d'accueil

Vers la page d'accueil

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.